locavore

Publié le par stéphanie

Qu’est ce qu’être locavore ?

Extrait de la définition donnée par Wikipédia : « Le mouvement locavore encourage les « consommateurs » à acheter des produits frais et de saison, à acheter sur les marchés et/ou aux agriculteurs ou paysans locaux (dans les AMAP ou les cueillettes par exemple), à choisir leurs propres aliments, en faisant valoir la qualité du produit frais, des produits locaux, dont le goût serait meilleur que les produits industriel.
Ce mouvement se veut un acte respectueux de l’environnement par le maintien de la diversité des paysages, des écosystèmes en évitant les monocultures (actuellement, il sera par exemple difficile de se fournir en viande, légumes et fruits au milieu de régions à monocultures céréalières). Également, l’expédition alimentaire sur de longues distances exige souvent plus d'énergie fossile sous forme
de:

Ce mouvement se veut également un acte de stabilité sociale par le maintien harmonieux des populations sur les territoires.

Le 7 juin 2012, France 5 diffuse une émission de télé-réalité où les participants apprennent à devenir locavore pendant 30 jours 2. »

Voir ci-dessous : 200kms à la ronde :

http://blog.france5.fr/200-km-a-la-ronde/category/les-fiches-locavores/

Mais, outre le bénéfice sur la santé et sur l’environnement qu’une consommation raisonnée de produits de saisons plutôt que des produits qui ont dû être transporté du bout du monde, l’impact économique n’est pas en reste.

Nous avons divisé notre budget alimentation par deux en suivant cette règle et quelques autres petites astuces que nous vous donnons ici :

  • Ne consommer que (ou presque) des aliments produits dans un rayon de 200kms à la ronde. En d’autre terme devenir locavore.
  • Privilégier le petit producteur qui souvent sera moins cher car il n’y aura pas d’intermédiaires entre vous, consommateur, et lui producteur.
  • Ne pas acheter de produits préparés. Privilégier le fait maison. Ca va du pain, au yaourt en passant par les gâteaux, les compotes. Tout, tout absolument tout est naturel et fait maison. Vous retrouverez ainsi le plaisir de cuisiner en famille. Vous transmettrez à vos enfants cette culture anti-malbouffe.
  • Pas de soda, pas d’alcool (ou très peu. Oui bon j’avoue un peu de vin de temps en temps quand même). Les jus de fruit sont fait maison sans conservateurs ni autres additifs et arôme de synthèse.
  • Les protéines d’origine animale (viande ou poisson) ne sont consommées qu’une fois par jour. Le soir, nous privilégions, les quiches, tartes, gratins, salades composées ou autres selon les saisons.
  • Les restes sont accommodés pour réaliser des plats. Aucune perte. Nous ne jetons pas de nourritures.
  • Quand nous en avons le temps nous emmenons les enfants cueillir des fruits et des légumes chez des producteurs ruraux qui le proposent. C’est une activité ludique que bien souvent les enfants adorent et c’est bien moins cher.
  • Faire ses courses en ligne sur le net permet d’éviter les tentations qu’offre l’achalandage des rayons de supermarchés. Par contre, cela ne vous permet pas de bénéficier des promotions que les magasins peuvent faire sur des produits dont la date de péremption vient à sa limite. Aussi, il faut parfois ne pas hésiter à aller au supermarché et à faire le plein d’offres promotionnelles si, bien entendu vous avez la possibilité de stocker et d’acheter par capitalisation.

Beaucoup de fiches sont présentes sur le blog de l’émission 200 km à la ronde qui a mis au défi 7 familles de ne plus manger que local pendant un mois. Les résultats sont stupéfiants tant sur le plan de la santé que sur le plan économique.

Si cela vous amuse vous pourrez même fabriquer votre café vous-même en suivant cette fiche 100% locavore.

Extrait du blog :

Substitut de café: la recette

13 juillet 2012 - Conseils et astuces, L'émission - Laisser un commentaire

Vous avez été nombreux à réclamer cette recette si chère à Julien Mombrun qui avait interdiction d’en boire pendant l’émission car évidemment le café n’est pas un aliment locavore. Alors voici comment Julien a trompé ses papilles…avec une recette à base d’orge et de pissenlit !

1) Épluchez l’orge et les racines de pissenlits

2) Mettez-les sur une plaque au four pendant une dizaine de minutes (pour obtenir la torréfaction)

3) Coupez ensuite les racines de pissenlits en petits tronçons.

4) Passez ces petits tronçons dans le broyeur et moulez l’orge. Vous obtiendrez une poudre.

5) Il ne reste plus qu’à faire bouillir l’eau et faire infuser la poudre dans de l’eau chaude.

Vous pouvez déguster votre préparation 100 % locale qui d’après les amateurs de café est très proche en goût de la boisson caféinée.

N.B: Plus vous mettez de racines de pissenlits, plus âpre et fort sera le goût de votre substitut de café! »

locavore

Publié dans alimentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article