Aides financières et matérielles aux parents de bébés prématurés.

Publié le par Stéphanie

L’association est née avec l’arrivée prématurée de Jules, né à 5 mois et demi de grossesse (25 sa) à Nantes (44). Ayant vécu l’extrême prématurité de leur fils, ses jeunes parents ont dû faire face, comme beaucoup d’autres parents, à de nombreuses difficultés tant organisationnelles qu’émotionnelles et financières sur une période d’hospitalisation longue de quatre mois.

Les enfants nés prématurément sont pris entièrement en charge par le système hospitalier, cependant, les parents doivent assumer seuls des coûts financiers importants, notamment pour le transport et l’hébergement vers les CHU de niveau III, ainsi que les pertes de salaires consécutives à la mise en indisponibilité professionnelle ; sachant que la présence parentale quotidienne auprès de leur bébé, augmente de manière significative leur chance de survie, l’objectif de l’association est d’apporter un soutien financier aux parents afin qu’ils puissent se concentrer pleinement au lien si fragile avec ce petit être, arraché trop tôt au ventre de sa mère. En effet, les études ont montré que plus les parents sont présents, plus les bébés ont de force pour se battre pour leur survie et supporter les nombreux actes médicaux douloureux et quotidiens.

(Informations prises sur le site internet de l’association. Dernière mise à jour : avril 2013).

http://www.association-petit-jules.org/

En cherchant des informations sur la prématurité nous avons également découvert un tissu de solidarité extraordinaire et notamment l’initiative de tricoteuses qui tricotent et cousent des vêtements adaptés à la morphologie et à la peau si fragile des prématurés.

http://tricoteuses.sosprema.over-blog.com/

Les bénévoles de cette associations portent eux-mêmes les vêtements aux services de néonatalogie des hôpitaux.

Aides financières et matérielles aux parents de bébés prématurés.

Publié dans Famille

Commenter cet article